Appui au développement - La BAD décaisse 272 milliards Fcfa pour le financement de 4 projets d’envergure en Côte d’Ivoire

Vendredi 01 Mars 2019 / Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et la directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Marie-Laure Akin-Olugbadé

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Koné, et la directrice générale pour l’Afrique de l’Ouest du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Marie-Laure Akin-Olugbadé, ont procédé ce jeudi 28 février 2019, au 20ème étage de l’immeuble Sciam, au Plateau, à la signature de cinq accords de financement au profit de l’Etat de Côte d’Ivoire. D’un montant global de 271,97 (environ 272 milliards) Fcfa, ces fonds sont destinés au financement de quatre projets ciblés dans des secteurs clés de l’économie ivoirienne : agriculture, énergie et transport.

 Il s’agit de l’accord de prêt relatif au Projet de transport urbain d’Abidjan (PTUA), notamment le 4ème pont, phase 2, pour un montant de 216,12 Mds Fcfa ; de l’accord de prêt relatif au projet de routes de désenclavement des zones transfrontalières (phase 1 : Bondoukou-Soko-Sampa à la frontière du Ghana), d’un montant de 15,65 Mds Fcfa au titre du Fonds africain de développement (FAD).

Deux autres prêts ont été accordés dont l’un, touchant au Projet de l’aménagement de l’accès à l’électricité en milieu rural, est d’un montant Guichet Bad de 27,75 Mds Fcfa, et l’autre au Projet d’appui à la relance de la filière cacao, acquis au guichet FAD, d’un montant de 4 Mds Fcfa.

Le cinquième accord de financement porte, lui, sur un accord de don relatif au Projet d’aménagement routier et de facilitation du transport sur le corridor Bamako-Zantiebougou-Boundiali-San Pedro. D’un montant de 8,45 Mds Fcfa, ce don a été mobilisé par la BAD dans le cadre de la Facilité d’investissement pour l’Afrique de la Commission européenne porte sur la contrepartie de la Côte d’Ivoire au financement du projet.  

 

 

1360 Mds Fcfa dont de 385 entre 2015 et 2019

Les quatre prêts, précise le ministre Adama Koné, ont été obtenu à des taux concessionnels de 1%, avec une maturité allant de 25 à 30 ans, dont un différé de 5ans. Il s’est réjoui de la qualité de la coopération avec la BAD qui a permis à la Côte d’Ivoire de de 1971, date de démarrages de la première opération, à fin janvier 2019 un montant net de 1360 Mds Fcfa, quand le cumul des engagements de effectifs de l’UE s’établit à 744 Mds Fcfa.

La directrice générale de la BAD  pour l’Afrique de l’Ouest note pour sa part que les engagements de l’institution financière au profit de la Côte d’Ivoire ont été multipliés par 3 entre 2015 (où le cumul était de 385 Mds Fcfa) et 2019, avec un portefeuille en cours qui indique une prédominance des infrastructures de transport (64%), suivies de l’énergie (24%) et de l’agriculture (9%).

Avec ces deux signataires, la ministre du Plan et du Développement, Kaba Nialé et celui de l’Energie, du Pétrole et des Energies renouvelables, Abdourhamane Cissé ont souligné le bien-fondé de la réalisation des différents projets inscrits au Plan national de développement (PND 2016-2020) et visant à construire une base industrielle solide pour atteindre l’émergence. Ainsi, la phase 2 du projet de transport urbain d’Abidjan se traduira par l’aménagement de 88 km de voies urbaines rapides, d’un pont de 1400 Km (4ème pont) reliant Yopougon au Plateau, la construction de 6 échangeurs et la réhabilitation de feux tricolores sur 90 carrefours.

 Le projet de routes de désenclavement des zones transfrontalières contribuera à renforcer l’intégration et le commerce sous régionaux tout en améliorant les conditions de vie des populations. En ce qui concerne l’amélioration de l’accès à l’électricité en milieu rural, ce sont 426 localités qui devraient être connectés au réseau électrique national. 23 459 ménages pourront en bénéficier. Enfin, la filière cacao bénéficie d’un appui visant d’une part à renforcer la gouvernance, afin d’améliorer l’efficacité et assurer des revenus plus importants aux producteurs. Et d’autre part, à lutter contre les maladies virales telles que le Swollen shoot.

Emmanuel Akani


Source: Minutes Eco

Publicité

SONDAGE

Le décret portant interdiction d’importer des véhicules de 5, 7 et 10 ans d’âge sur le territoire national est entré en vigueur depuis le 1er juillet 2018. Votre avis?







Nombre de votes:675 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 08-7510-51
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés