Croissance durable et inclusive - La Banque mondiale accorde un appui budgétaire de 118,7 milliards Fcfa à la Côte d’Ivoire

Vendredi 03 Avril 2020

La Banque mondiale accorde un appui budgétaire d’un montant de 118 724 684 000 Fcfa à l’Etat de Côte d’Ivoire. L’accord de financement y afférent, dénommé « Premier crédit d’appui aux reformes pour la croissance durable et inclusive », a été signé ce vendredi 3 avril 2020, au 20e étage de l’immeuble SCIAM, par le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly et la directrice des opérations de Banque mondiale pour la Côte d’Ivoire, Coralie Gevers.

Le ministre a indiqué, dans son intervention, que cet appui est l’aboutissement de la réalisation satisfaisante de reformes réalisées dans plusieurs secteurs clé de l’économie nationale. Principalement dans le secteur de la Protection sociale et de la santé à travers le renforcement de l’efficience et de la durabilité financière ; le secteur de l’Environnement à travers la promotion de l’atténuation et l’adaptation au changement climatique, et le secteur de la Gestion des finances à travers le soutien au développement de l’économie numérique pour promouvoir une croissance inclusive.

Pour sa part, Coralie Gevers explique qu’il s’agit d’un accord de crédit IDA à titre d’appui budgétaire à la Côte d’Ivoire, qui s’inscrit dans le cadre global du soutien de la Banque mondiale aux réformes pour la croissance durable et inclusive dans le pays. Bien que la Côte d’Ivoire connaisse une forte croissance économique, soutient-elle, toute la population n’a pas encore les opportunités économiques auxquelles elle aspire. Particulièrement dans le secteur du cacao où 60% des producteurs restent pauvres.

Mettre en place un système de traçabilité du cacao

Mais la directrice des opérations reste confiante, persuadée que les réformes engagées par le gouvernement et soutenues par la Banque mondiale vont contribuer, entre autres, à la mise à échelle d’un système de traçabilité du cacao, du producteur à l’acheteur. « Ce système apportera la garantie que la production respecte les nouvelles normes forestières de la Côte d’Ivoire et n’est pas le fruit du travail d’enfants. (…) Il devrait encourager plus d’investissement privé et durable dans la filière cacao et amener les coopératives et les petits producteurs à obtenir un meilleur prix pour leurs fèves », ajoute-t-elle.

Le ministre Adama Coulibaly a rassuré que l’appui budgétaire va contribuer à l’application d’un certain nombre de textes réglementaires que le gouvernement a adopté en réponse à certaines problématiques. Il va non seulement soutenir une meilleure gestion agro-forestière mais aussi faciliter l'intégration de l'énergie solaire sur le réseau électrique, encourager de nouveaux investissements dans les énergies vertes, et promouvoir l'efficacité énergétique. Aussi devrait-il permettre de numériser le système de paiement des impôts pour une meilleure mobilisation des recettes intérieures, et améliorer le ciblage des programmes de filets sociaux en enregistrant les familles pauvres dans le registre social.

Emmanuel Akani 




Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:179 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés