Evaluation mutuelle du GIABA – Les risques de financement du terrorisme et de blanchiment de capitaux existent en Côte d’Ivoire

Jeudi 07 Mai 2020

Le Conseil des ministres, réuni en sa session du 6 mai 2020, a adopté une communication relative aux résultats de l’Evaluation nationale des risques (ENR) en matière de Lutte contre le Blanchiment de Capitaux, de Financement du Terrorisme et de Prolifération des Armes de Destruction Massive (LBC/FT-PADM). Elle a été présentée par le ministère de l’Economie et des Finances, en liaison avec le Ministère de la Justice et des Droits de l’Homme, le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile et le Ministère auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du Portefeuille de l’Etat.

« Dans le cadre des préparatifs du second cycle de l’évaluation mutuelle du Groupe Intergouvernemental d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) qui se déroulera en février 2021, le Gouvernement a diligenté une ENR qui a duré du 06 décembre 2018 au 31 décembre 2019 », précise le communiqué du conseil des ministres lu par le ministre de la Communication et des Médias, Sidy Tiémoko Touré. Il ressort de cette évaluation nationale que des risques de financement du terrorisme et de blanchiment de capitaux existent, du fait notamment de l’intensité des mouvements transfrontaliers et des insuffisances des contrôles sur les flux financiers dans certains secteurs tels que celui des entreprises et professions non financières désignées.

Par contre, il a été noté « un risque faible, quasi-inexistant pour la prolifération des armes de destruction massive, en raison des moyens financiers énormes que requiert la possession de ce type d’armes. »

Face à cette alerte sur une question aussi sensible que le financement du terrorisme et de blanchiment de capitaux – LFT/BC-,  le Conseil a instruit le ministre de l’Economie et des Finances et l’ensemble des ministres concernés à l’effet de prendre les mesures appropriées pour l’élaboration et l’adoption d’une stratégie nationale de mitigation des risques ou des insuffisances identifiées. « Ce document de politique nationale définissant les mesures correctives à mettre en œuvre, conformément aux procédures internationales en vigueur, devrait permettre de protéger l’économie nationale et de réussir l’évaluation mutuelle de février 2021 », souligne le communiqué.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:187 Resultat Archive


PORTRAIT


Yannick BERY

Juriste

4ème d’une famille de sept (07) enfants et père d’un (01) enfant issu de son mariage avec Christelle OKOU, Yannick BERY est né le 05 juillet 1983 à Abidjan et est originaire d’Adzopé. Fervent croyant et pratiquant de religion chrétienne, Yannick BERY est partisan du soutien de toutes le... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés