Sinistre - Les PME du secteur du transit lancent un cri du cœur aux autorités et à la douane

Jeudi 14 Juillet 2022

Le secrétaire général de l’Organisation patronale des commissionnaires en douane agréés de Côte d’Ivoire (OPCDACI), Joseph Mandji attire l’attention sur les difficultés énormes auxquels la profession fait face depuis quelque temps, accentuées par les effets de la crise de Covid-19 sur leurs activités et ceux encore plus pernicieux de la guerre en Ukraine. « Le secteur du transit se porte très mal », a lancé le porte-voix de la corporation, le jeudi 30 juin 2022, au siège de l’organisation patronale à Treichville. C’est un cri du cœur qu’il lance à l’endroit des autorités, particulièrement à la direction générale de la douane : « Nous attendons des autorités une certaine flexibilité par rapport à notre secteur. Nous demandons également qu’elles mettent à notre disposition un fonds afin de nous aider dans nos différentes opérations dans la mesure où les marchés sont généralement en appel d’offres. Nous avons vraiment besoin d’aide. »

Ces acteurs de la collecte et du recouvrement des recettes douanières, dans le respect de la règlementation en vigueur, ne savent vraiment plus où donner de la tête.  Joseph Mandji explique que la situation que vit le secteur du transit est la conséquence du décret n°2017-792 du 06 décembre 2017, portant limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés en Côte d’Ivoire. « L’importation de véhicules d’occasion représentait plus de 50% de notre chiffre d’affaires. Mais cette activité a été fortement ralentie par le décret sur la limitation de l’âge des véhicules d’occasion importés. Avant, une maison de transit pouvait tirer 50 voitures par jour. Aujourd’hui, elle ne peut plus tirer même une seule. Les conteneurs viennent au compte-gouttes »,  déplore le SG de l’OPCDACI.  La situation s’est aggravée depuis pour la corporation aujourd’hui en état de sinistre, avec la crise sanitaire liée au Covid-19 qui a totalement plombé ses activités. De façon globale, les difficultés énumérées par Joseph Mandji ont trait au non accès des PME du secteur transit au financement auprès des banques ; le non-respect par des agents de la douane des procédures de redressement, la fixation sans raison d’amendes et la suspension d’agrément, la mauvaise collaboration avec la douane, etc.

L’OPCDACI est convaincue que la satisfaction de ses doléances permettra de trouver des solutions pratiques et adaptées aux préoccupations de la corporation La survie des nombreuses PME du secteur du transit, qui emploient des centaines de personnes, en dépend. 

Edouard Amichia 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:380 Resultat Archive


PORTRAIT


Solomon Mugera

Directeur de la communication de la BAD

M. Mugera, un ressortissant kenyan est un journaliste et gestionnaire de médias chevronné avec plus de 20 ans d'expertise à l'échelle internationale. M. Mugera qui a travaillé pour la British Broadcasting Corporation (BBC) Africa, a présidé la plus grande expansion de la BBC sur le continent ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés