Zone UEMOA - Les six filiales de Bank of Africa cotées à la BRVM affichent une belle performance en 2023 et des perspectives encourageantes pour 2024

Monday 22 April 2024

Le Groupe Bank of Africa (BOA) a annoncé, le vendredi 19 avril 2024, à l’hôtel Pullman à Abidjan Plateau, que ses six filiales cotées à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) ont enregistré en 2023 des résultats satisfaisants qui témoignent de la résilience et de l’adaptabilité de la banque. Elles enregistrent une progression des encours de crédit agrégés de +5,1 %, atteignant 2 348 milliards Fcfa des filiales en Côte d’Ivoire, au Bénin, au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Sénégal, qui représentent environ 20 % de la capitalisation boursière du secteur financier. Cette performance est d’autant plus remarquable qu’elle a été réalisée malgré une rétraction des dépôts agrégés de -1,9 %, s’établissant à 3 324 milliards Fcfa, avec des performances variables selon les banques.

Ces informations ont été divulguées lors de la huitième édition de la présentation des résultats au 31 décembre 2023 des six filiales cotées à la BRVM et des perspectives pour 2024. Laura Tran Duc-Minh, directrice des participations, a indiqué que, hormis BOA Niger qui a souffert de la situation nationale et qui termine avec une baisse de 6,8 % de son cours boursier, toutes les autres filiales de BOA ont enregistré des performances positives à la fin de l’année 2023, avec une croissance de leurs titres variant entre 5,4 % et 86,4 %. « La masse bénéficiaire globale des six banques a atteint 110 milliards Fcfa en 2023, soit une hausse de 18 % en un an », a-t-elle déclaré, soulignant que la banque a évolué dans un contexte difficile marqué par un ralentissement de la croissance économique dans la zone UEMOA et des tensions politiques dans plusieurs États.

Grâce à cette belle performance, l’ensemble des filiales de BOA peut distribuer un dividende global de 67,3 milliards Fcfa, en hausse de 26 % ; ce qui représente un rendement du dividende élevé, situé entre 10,4 % et 12,2 %. BOA Mali, ayant finalisé l’assainissement de son portefeuille, reprend la distribution de dividendes à ses actionnaires après plusieurs années d’interruption due à un plan de remédiation.

Par ailleurs, le groupe poursuit la mise en œuvre de son plan triennal 2022-2024, actuellement dans sa deuxième année, avec un focus sur la transformation bilancielle en faveur des PME et la digitalisation des procédures comme axes stratégiques. L’augmentation des crédits a été accompagnée d’une amélioration du coût du risque, qui est passé de 1 % en 2022 à 0,9 % des encours moyens des crédits en 2023. La Côte d’Ivoire a enregistré la plus forte hausse, à 18,1 %, avec un volume de 453,5 millions Fcfa, suivie du Sénégal (9,8 %, à 394 millions Fcfa), du Bénin (3,6 %, à 401,2 millions Fcfa) et du Burkina Faso (2,1 %, 655,9 millions Fcfa).

Depuis six ans, la banque s’investit pour soutenir efficacement sa clientèle PME, en créant des agences spécialisées et en lançant des produits adaptés à leurs besoins, tout en prenant des mesures pour réduire les risques, notamment grâce à une convention avec la Société financière internationale (SFI) du Groupe de la Banque mondiale.

« Nous sommes très satisfaits des résultats obtenus à la fin de l’exercice 2023. Nous progressons conformément à notre plan triennal de développement et nous sommes en bonne voie pour atteindre les objectifs fixés. Si Dieu le veut, nous conclurons cette année 2024 avec des résultats encore meilleurs. Les résultats à fin mars sont très prometteurs », a déclaré Abderrrazzack Zebdani, directeur général adjoint du Groupe BOA et directeur général de BOA West Africa, responsable de la gestion des filiales de la zone UEMOA.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:436 Resultat Archive


PORTRAIT


Soumaré Issouf

Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada

Prof. Issouf SOUMARÉ est Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada. Il est également le Président-Fondateur de l’INSTITUT SOUMARÉ DE LA FINANCE et de l’UNIVERSITÉ SOUMARÃ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés