UBA Africa conversation 2023 : 4 femmes inspirantes présentent l’innovation comme un moyen de créer la croissance

Friday 26 May 2023

Dans le cadre de la commémoration de la journée de mondiale de l’Afrique, le groupe bancaire panafricain UBA a organisé le mercredi 24 mai 2023, à son siège à Lagos (Nigeria), un panel sur le thème : rendre l’Afrique innovante pour la croissance. »  A cette UBA Africa conversation 2023 à laquelle a pris part le président du groupe, Tony Elumelu, le directeur général de UBA Group, Oliver Alawuba a souligné la nécessité, pour relever ce défi, de créer un pont entre les défis auxquels l’Afrique fait face et les innombrables opportunités dont elle regorge. Cela peut se faire en mettant l’accent sur l’utilisation des technologies dans le processus de développement du continent. « Le groupe panafricain qui est engagée à faire de l’Afrique un continent de l’avenir met un point d’honneur à célébrer l’Afrique, sa culture, ses valeurs, etc. », a indiqué Oliver Alawuba, qui a souligné l’importance des femmes dans le développement de l’Afrique.

Justement, le panel était constitué essentiellement de femmes, cinq au total, avec des profils différents, qui ont montré que dans tous les secteurs d’activité, l’innovation est devenue indispensable pour faire face à la concurrence et générer la croissance, clé de la prospérité et de la pérennité de l’entreprise. Mme Abiola Bawuah, directrice exécutive de UBA Africa, définit l’innovation comme le fait de créer de la valeur ajoutée dans tout ce que l’on fait, afin de porter le business à un niveau supérieur et générer de la croissance. Au sein de UBA Africa qu’elle dirige, elle a déclaré que l’innovation consiste à créer de la valeur ajoutée et à porter le continent à un niveau supérieur de développement.

« En tant que DG et responsable des 19 filiales en Afrique, l’équation c’est comment introduire de nouveaux produits et services, afin que toutes les filiales soient au même niveau que le siège. Comment s’y prendre pour qu’il n’y ait pas d’écart au niveau du service fourni à différents endroits ? », a indiqué Abiola Bawuah.

Foluso Gbadamosi, cadre des affaires et des technologies aujourd’hui administrateur exécutive de Junior Achievement Nigeria, spécialisée dans la promotion de plusieurs objectifs de développement social des Nations Unies, affirme, elle, qu’innover, c’est apporter un changement positif qui impacte la vie des citoyens. En tant que catalyseur, elle a créé une organisation qui automatise les jeunes, en particulier les filles, en matière d’innovation.

Se réinventer sans cesse pour assurer sa survie 

Quant à Owen Omogaifo, PDG de Transcop hotel, un groupe en pleine expansion, elle pense que c’est l’innovation qui détermine la survie des entreprises, aujourd’hui plus que jamais. « Aujourd’hui, c’est innover ou mourir. Le groupe est dans divers secteurs (hôtellerie, électricité, pétrole et gaz, bâtiment, etc.) et pour garder notre position de leader dans un secteur comme l’hôtellerie, nous devons nous réinventer continuellement », a déclaré la cheffe d’entreprise. Sa société a su profiter de la pandémie pour faire de bonnes affaires et consolider ses investissements, mais Owen Omogaifo comprend la nécessité d’innover pour conserver sa clientèle, élargir son champ et créer les conditions de la durabilité de l’entreprise.  

En ce qui la concerne, Banku Kuku Lawson, entrepreneure dans le domaine de la mode et créatrice qui a créé une entreprise éponyme, affirme qu’il faut être innovant pour survivre dans le domaine. La jeune chef d’entreprise qui a fait ses débuts pendant le confinement a dû faire vivre son business exclusivement en ligne pendant de longues semaines et cela a donné des idées de e.commerce qui marchent encore, deux ans après. « Il faut être innovant dans la communication, mais et surtout dans la production, pour tenir compte de l’environnement et la concurrence », soutient-elle.

L’expérience est sensiblement la même, avec Hilda Baci, entrepreneure alimentaire réputée pour ses recettes savoureuses faites maison, fondatrice de My food for Hilda. Elle affirme que l’innovation, c’est la survie pour tout entrepreneur qui veut être durable : « Vous devez vous réinventer pour rencontrer et satisfaire les besoins des clients ; vous devez pouvoir donner le meilleur au client en tout temps. Et dans le secteur de la restauration, cela passe par une réduction du temps de livraison, l’amélioration continue des mets avec l’ajout de nouveaux ingrédients. »

A la fin des échanges, le président du groupe Tony Elumelu a félicité les intervenantes pour la qualité de leurs interventions et confirmé que UBA sera toujours à la pointe de l’innovation.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:435 Resultat Archive


PORTRAIT


Soumaré Issouf

Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada

Prof. Issouf SOUMARÉ est Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada. Il est également le Président-Fondateur de l’INSTITUT SOUMARÉ DE LA FINANCE et de l’UNIVERSITÉ SOUMARÃ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés