Transformation de l’anacarde : « Les défis sont énormes mais pas au-delà de nos forces » (Kobenan Kouassi Adjoumani, aux JNEC-CI 2024)

Thursday 15 February 2024

La 5e édition des Journées nationales des exportateurs de cajou de Côte d’Ivoire (JNEC-CI) a ouvert ses portes ce mercredi 14 février 2024, à Radisson Blu. Le ministre d’Etat, ministre du Développement rural et des Productions vivrières, Kobenan Kouassi Adjoumani, qui a présidé la cérémonie au nom du Premier ministre Robert Beugré Mambé, attend beaucoup de ces travaux qui dureront trois jours, soit jusqu’au vendredi 16 février.

Il a indiqué que les JNEC-CI se tiennent autour d’un thème qui met en avant la notion de durabilité qui interpelle tous les acteurs de la filière et l’Etat dont la volonté est d’accroître la capacité de production et de transformation de noix brutes. « Les techniques et technologies nécessaires à une industrie ivoirienne forte, inclusive et compétitive doivent être maîtrisées par nos acteurs nationaux, dans le respect des exigences environnementales », a affirmé le ministre.

Il a ajouté que le niveau actuel de croissance de la Côte d’Ivoire exige de quitter progressivement la phase d’économie agricole pour embrasser une économie industrialisée. « L’industrialisation s’impose, le passage à la transformation ne peut plus attendre. (…) Les défis qui sont les nôtres sont énormes mais pas au-delà de nos forces », s’est adressé Kobenan Kouassi Adjoumani aux producteurs. Il a relevé les défis auxquels la filière est confrontée : problèmes liés à la logistique, aux aléas du marché international, aux difficultés de faire respecter par moment le prix bord champ, etc.

A cette liste, le président de l’AEC-CI et commissaire des JNEC-CI 2024, N’Guettia Assouman, a ajouté des défis et challenges spécifiques au collège des exportateurs. « Après la COVID-19 qui a entraîné une baisse substantielle d’activités, l’impact du conflit russo-ukrainien s’est fait sentir à travers l’inflation sur les opérations d’exportation. Aujourd’hui encore, la résurgence des conflits oblige les compagnies maritimes à emprunter des routes beaucoup plus longues et onéreuses. Tout cela a entraîné une conjoncture économique macroéconomique défavorable à la filière anacarde », a campé le président de l’AEC-CI.

Malgré tout, il note que la filière anacarde en Côte d’Ivoire plie mais ne rompt pas : « Elle est particulièrement résiliente grâce à la détermination des acteurs et du gouvernement qui a instruit le Conseil du coton et de l’anacarde de nous assister. » Il a réaffirmé l’engagement des exportateurs à soutenir le développement de l’industrie du cajou en Côte d’Ivoire.

Pour sa part, tout en partageant leurs préoccupations, le directeur général du conseil du coton et de l’anacarde, Adama Coulibaly, parrain des JNEC-CI 2024, a appelé les exportateurs à « se reconvertir dans la transformation », afin d’accompagner le processus qui s’intensifie progressivement avec la création d’un écosystème favorable.

« Les métiers d’exportateurs et d’acheteurs n’ont pas longue vie. Participez à l’histoire de la transformation de l’anacarde en Côte d’Ivoire. Le conseil est à votre disposition pour vous aider », a martelé le directeur général. Il a affirmé que 2024 sera une année très riche en termes d’installation d’unités industrielles de transformation.

Emmanuel Akani 


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:436 Resultat Archive


PORTRAIT


Soumaré Issouf

Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada

Prof. Issouf SOUMARÉ est Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada. Il est également le Président-Fondateur de l’INSTITUT SOUMARÉ DE LA FINANCE et de l’UNIVERSITÉ SOUMARÃ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés