‘’La labellisation du caoutchouc naturel permettra de renforcer la compétitivité de la filière hévéa’’ (Charles-Emmanuel Yacé, PCA APROMAC)

Wednesday 29 May 2024

L’Association des professionnels du caoutchouc naturel de Côte d’Ivoire (Apromac), prépare la labellisation du caoutchouc naturel ivoirien, conformément à sa vision de fédérer pour développer une filière performante, compétitive et durable au service de tous les acteurs. Un atelier de présentation du projet y afférent a eu lieu le mercredi 22 mai 2024, au siège du FIRCA, à Cocody-Angré. A cette tribune, le Président du conseil d’administration (PCA) de l’Apromac, Charles-Emmanuel Yacé, a invité tous les acteurs de la filière Hévéa, les partenaires techniques et autres sachants à contribuer à la réalisation de ce projet. L’objectif de l’Apromac « est d’améliorer le revenu des producteurs, des usiniers et de l’ensemble des opérateurs économiques de la filière ».  Cela est important car en tant que premier producteur africain et troisième producteur mondial de caoutchouc naturel, la Côte d’Ivoire se doit d’innover et de se démarquer sur le marché international.

« Le projet de labellisation s’inscrit dans une dynamique d’excellence et de valorisation de notre production. Cette labellisation vise à garantir une qualité irréprochable du caoutchouc naturel made in Côte d’Ivoire en mettant en avant les pratiques agricoles durables et responsables de nos producteurs », a argumenté le Président Yacé. Il a ajouté qu’elle permettra non seulement de « renforcer la compétitivité de la filière » mais aussi de répondre aux exigences croissantes des consommateurs et des industriels en matière de traçabilité et de durabilité.

Aux participants, Charles-Emmanuel Yacé a souhaité des échanges inclusifs, précisant que « les observations et les commentaires de tous seront recueillis et intégrés au document Projet afin que les travaux relatifs à l’élaboration de l’Avant-Projet et ensuite du Projet de Norme soient le reflet de tous. » Les structures sous tutelle, les deux Collèges de l’Apromac (Producteurs et Transformateurs), des Ministères (Commerce et Industrie, Eaux et Forêts, Environnement, Développement durable et Transition écologique, Emploi et protection sociale) ainsi que des structures de recherche et du Comité national de surveillance des actions de lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants ont pris part aux travaux.

Le Coordonnateur du Projet, Dr. Pierre Ackah Angniman, a annoncé qu’après deux séances de travail, une offre technique et financière transmise à l’Apromac a pris en compte la création d’une structure dédiée à la mise en œuvre et au suivi des activités de la norme et de la certification ; la création d’un Conseil de surveillance indépendant) en charge de superviser les activités de l’Apromac afin d’assurer la crédibilité et l’impartialité.

Le représentant du Ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture, du Développement Rural et des Productions Vivrières, André Kouakou Kouassi, s’est félicité du dynamisme de l’Apromac, avec ce projet « ambitieux. » Directeur des Organisations Professionnelles Agricoles (Dopa) et Commissaire du Gouvernement au conseil d’administration de l’Apromac, il a relevé que ce projet vise non seulement à garantir la qualité supérieure de la production nationale, mais aussi à promouvoir des pratiques agricoles durables et responsables.

« La labellisation du caoutchouc naturel ivoirien représente une opportunité exceptionnelle. Elle nous permettra de nous démarquer sur le marché international, de répondre aux exigences des consommateurs en matière de durabilité, traçabilité et de valoriser le travail acharné de nos producteurs. En outre, elle contribuera à l’amélioration des conditions de vie des acteurs de la filière et au développement économique de nos régions rurales », a affirmé le Dopa, André Kouakou Kouassi. Il insisté sur l’importance de la collaboration et la détermination des acteurs de la filière Hévéa, gage de réussite du projet de la labellisation.

Emmanuel Akani, avec Sercom Apromac


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:436 Resultat Archive


PORTRAIT


Soumaré Issouf

Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada

Prof. Issouf SOUMARÉ est Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada. Il est également le Président-Fondateur de l’INSTITUT SOUMARÉ DE LA FINANCE et de l’UNIVERSITÉ SOUMARÃ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés