Afrique australe - Une vice-président de la BAD relève l’impact social d’un géant agro-industriel afro-centré

Tuesday 08 August 2023

Solomon Quaynor, vice-président du Groupe de la Banque africaine de développement, a achevé le 3 août 2023 un tour des activités d’Export Trade Group (ETG) en Afrique australe, en indiquant la possibilité d’un partenariat plus solide avec le géant de l’agro-industrie pour stimuler les moyens de subsistance sur le continent. M. Quaynor, chargé du Secteur privé, de l’infrastructure et de l’industrialisation, ainsi que quatre autres membres de la Banque, ont effectué un tour des activités d’ETG au Mozambique, au Malawi, en Zambie et au Zimbabwe la semaine dernière, et ont pu constater l’impact des chaînes de valeur agro-industrielles et des activités commerciales diversifiées de l’entreprise, soutenues par un capital humain et des actifs massifs, notamment de grands entrepôts et des machines industrielles.

M. Quaynor a décrit ce périple comme « le rêve de tout banquier du développement ». « Ce voyage a été très instructif et nous a permis de découvrir les activités intégrées d’agro-industrialisation d’Export Trading Group au Mozambique, au Malawi, en Zambie et au Zimbabwe. Avec sa présence dans plus de 30 pays, cet aperçu des opérations d’ETG était le rêve de tout banquier du développement », a déclaré M. Quaynor. En quatre jours, l’équipe de la Banque a visité le terminal d’engrais d’ETG, un dépôt intérieur de conteneurs, des usines de transformation et de mélange d’engrais, des raffineries d’huile végétale de soja, des entrepôts géants, dont certains étaient remplis de tonnes de céréales, des dépôts de collecte, des usines de fabrication de plastique et de bougies, une usine de transformation de noix de cajou et une usine de textile.

Elle a également rencontré des groupes d’agriculteurs, dont plusieurs femmes, des coopératives agro-industrielles et des employés d’ETG. Ces rencontres ont permis de mieux comprendre l’ampleur et la diversité des activités de la société en Afrique australe. M. Quaynor a affirmé l’engagement de la Banque africaine de développement à aider à stimuler la production alimentaire en Afrique et à favoriser un développement inclusif en investissant dans des entreprises agro-industrielles qui ont fait leurs preuves, comme ETG. Il a noté que les opérations de la société en Afrique vont au-delà de la croissance économique. « Elle s’efforce d’industrialiser l’Afrique, de faire évoluer les petits exploitants agricoles, d’autonomiser les femmes, de créer des emplois, de s’engager auprès des communautés, de parvenir à la durabilité et de développer des chaînes de valeur », a déclaré M. Quaynor.

Le vice-président s’est dit impressionné par la polyvalence du groupe, qui a su gérer avec succès son portefeuille diversifié dans un contexte local et mondial de vents contraires persistants. Il a fait remarquer que ETG est une entreprise mondiale innovante, agro-industrielle et agro-infrastructurelle, bénéficiant d’une bonne couverture financière et dont les activités principales se déroulent en Afrique. « Nous pensons qu’ETG est une entreprise viable déterminée à construire un avenir meilleur pour les Africains grâce à l’égalité des genres, aux opportunités en matière de moyens de subsistance, à l’autosuffisance, au bien-être des communautés, à la gestion de l’environnement et à la collaboration sur la base des piliers d’un développement inclusif et durable en Afrique. Nous sommes fiers d’être des partenaires stratégiques d’ETG dans cette remarquable histoire de croissance », a déclaré M. Quaynor.

La Banque et ETG ont récemment signé un paquet de 150 millions de dollars pour le commerce et l’agro-financement. Il comprend une facilité de 60 millions de dollars pour améliorer les fonctions exportatrices de la société, un programme de chaîne de valeur agricole de 60 millions de dollars pour stimuler la production en offrant des outils agricoles de pointe et des conseils d’experts aux agriculteurs de 10 pays africains ciblés, ainsi qu’un cofinancement de 30 millions de dollars du Fonds Africa Growing Together. Le décaissement sera achevé avant la fin du mois d’août 2023.

Distribué par APO Group pour African Development Bank Group (AfDB).


Publicité

SONDAGE

Dossier des 18 000 tonnes de riz avarié : le Chef de l'Etat a donné instructions aux Ministres de prendre toutes les sanctions contre les responsables au terme de l'enquête. Qu'en pensez-vous?







Nombre de votes:436 Resultat Archive


PORTRAIT


Soumaré Issouf

Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada

Prof. Issouf SOUMARÉ est Professeur titulaire et Directeur du Laboratoire d’ingénierie financière de l’Université Laval (LABIFUL) au Canada. Il est également le Président-Fondateur de l’INSTITUT SOUMARÉ DE LA FINANCE et de l’UNIVERSITÉ SOUMARÃ... Lire la suite Voir plus


Publicité

Suivez nous sur facebook

Publicité

Dans la même catégorie

Editeur

Libellule Communication
Abidjan- République de Côte d’Ivoire
Coordonnateur éditorial
Emmanuel Akani
Tel: 45-4010-10
Email: manuakani@yahoo.fr

Service reportage

Email: info@minutes-eco.com

Minutes-eco.com © 2017 Tous droits réservés